L’addiction aux jeux vidéos, un réel souci chez les jeunes

Les jeux vidéos sont devenus, depuis un certain moment, le quotidien des jeunes et des générations Y et Z. Si ces derniers sont censés divertir et éduquer, pour beaucoup de joueurs, ce n’est plus le cas. En effet, on rencontre de plus en plus de jeunes adolescents, de jeunes adultes et même d’enfants qui sont accros, voire, dépendants des jeux vidéo qu’ils finissent pas avoir des soucis d’addiction.

La dépendance aux jeux vidéos, un problème de niveau mondial

D’après les études, l’addiction à ce type de jeu se constate surtout chez les jeunes qui se connectent sur internet. En ce sens, les joueurs en ligne sont les plus vulnérables et les plus addicts. On rencontre cette forme d’addiction chez les joueurs qui se connectent sur les plateformes de Massevely Multiplayer Online Role Playing Game ou les sites qui proposent des jeux pouvant être joués en multi-joueurs. Les personnes qui se connectent en ligne peuvent dans ce cas, rester devant leur écran à plus de 30 h par semaine. Une pratique qui les qualifie d’addict et de dépendant. Par ailleurs, suite aux analyses des chercheurs américains, sur une tranche d’âge de 8 à 18 ans, aux États-Unis, 8.5% de la population sont considérées comme addict et présentent tous les symptômes de la dépendance sur les jeux vidéo. Ce taux est sensiblement le même sur le territoire espagnole, mais légèrement plus bas sur le territoire français. En France, les gros consommateurs de jeu vidéo jouent en moyenne 14 h par semaine.

Comment se constate l’addiction à ce type de jeu

Pour les médecins et les spécialistes des jeux vidéo, il existe des symptômes qui permettent de qualifier une personne d’addict aux jeux vidéo. Le premier symptôme se relate dès lors que le joueur n’arrive pas à se maitriser et consacre un temps considérable aux jeux vidéo. Résultat : il oublie d’autres activités qu’il doit réaliser. On peut aussi constater chez ces personnes, un réel oubli de la vie sociale et des activités en société qu’il devrait faire au quotidien. Cela peut concerner les sorties entre amis, les activités en famille, celles qui se font à l’école, etc. Par ailleurs, il est souvent remarqué que chez les personnes addicts, la limitation du temps de jeu est quasi impossible. Ce qui engendre une difficulté à se contrôler. Cela peut ainsi, impacter son niveau intellectuel à l’école, son alimentation et même son sommeil. On peut également constater chez ces personnes dépendantes aux jeux vidéo, des cas de stress et d’anxiété fréquents, mais aussi des sauts d’humeur injustifiés.

About

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.